ITV David Hover, Bachelor Film and Television | 3IS

Interview de David Hover, référent pédagogique de la filière Bachelor Film and Television

14.06.2021 Paris Formations

3iS propose une filière Cinéma & Audiovisuel 100% en langue anglaise. Le Bachelor Film & Television (BAFTV) se déroule sur trois ans et donne accès à un diplôme reconnu par l’État, le DESTIS (Diplôme d’Enseignement Supérieur en Techniques de l’Image et du Son). Interview de David Hover, Directeur des programmes internationaux.

David, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

« Je suis d’origine anglaise. J’ai un parcours autodidacte qui m’a permis d’aborder différents métiers du secteur audiovisuel et culturel. J’ai débuté en tant qu’acteur et metteur en scène. Je voulais écrire, j’avais la bougeotte et la soif d’apprendre. Cela m’a mené à Paris à la fin des années 70.

J’ai commencé à me spécialiser dans ce secteur, avec l’essor des productions audiovisuelles indépendantes dans les années 80. L’anglais a été mon premier atout pour décrypter les notices du nouveau matériel qui arrivait sur le marché (Bétacam, U-matic, Ampex 2 pouces…). Autodidacte et touche-à-tout, j’ai occupé différentes fonctions de post-production (montage, étalonnage, FX…) sur des documentaires, films commerciaux et institutionnels, pour diverses chaînes (ABC, TF1, ARTE, France Télévisions).

Mon bagage m’a permis d’évoluer vers la réalisation. Par opportunité et par goût, je me suis spécialisé dans la vulgarisation, le fait de démocratiser les concepts :

  • Sur des documentaires autour de l’histoire, la musique, la science (magazine scientifique “Nimbus” ou documentaire pour Arte sur la thématique du climat “La course du temps”) ;
  • Pour les musées en créant des animations digitales interactives pour les expositions (le musée du quai Branly par exemple). »

Racontez-nous comment vous avez intégré 3iS ?

« En 2018, j’ai entendu parler du projet d’ouverture d’une section en anglais à 3iS. Connaissant la solide réputation de l’école sur la filière CAV, j’ai tout de suite été intéressé par ce nouveau challenge.

Je suis arrivé très tôt dans l’enseignement. J’ai notamment à mon actif la certification Black Magic Design en tant que “Master trainer” qui me permet de former sur le logiciel Da Vinci Resolve. Mon profil polyvalent m’a permis d’occuper un éventail de fonctions en audiovisuel, de la conception à la post-production. Cette nouvelle filière à 3iS était l’occasion de créer un programme complet avec une vue à 360°. »

Bachelor Film and Television 1

En quelques mots, pouvez-vous nous présenter la spécificité du cursus BAFTV ?

« Le Bachelor Film & Television est une formation ouverte qui accueille les étudiants de tous horizons avec un prérequis : la passion. Le programme se base sur la filière française qui a depuis longtemps fait ses preuves, avec les mêmes axes, projets et accompagnements par des spécialistes.

La 1re année installe les fondamentaux en termes de :

  • Connaissances générales : culture, histoire (art, photographie, media…)
  • Compétences : réalisation/fiction, production, écriture
  • Technique : vidéo, caméra, acoustique, informatique.

Les 2e et 3e années visent à accroître les apprentissages de 1ère année et se focalisent sur la pratique autour d’ateliers spécifiques et projets ; parfois en synergie complémentaire avec les étudiants d’autres filières.

Nous avons développé un concept de totems : des défis créatifs avec contraintes spécifiques, faits à l’énergie. Il peut s’agir par exemple de raconter une histoire en travaillant sur le son. L’exercice apprend aux étudiants à réaliser un film de A à Z et à œuvrer en équipe. Un travail valorisé par un visionnage analytique en commun dans notre salle de cinéma. Nos principales productions sont présentées devant un jury de professionnels. »

Bachelor Film and Television 2

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant souhaitant s’orienter vers les métiers de l’audiovisuel ou du cinéma ?

« De mes 35 ans d’expérience, ce que je peux dire c’est qu’il faut être flexible, curieux, débrouillard. Nos étudiants sont jeunes, c’est par la pratique qu’ils nourriront leur réflexion. L’important pour eux c’est d’y aller : essayer, se tromper, recommencer et persévérer. Ensuite, le champ des possibles leur est ouvert que ce soit en France ou à l’étranger. »

Retrouvez l’interview vidéo sur notre chaîne YouTube et la vidéo Clap’n Cut sur notre page Facebook.