Thomas Pesquet & Pierre-Emmanuel Le Goff

Pierre-Emmanuel Le Goff : de 3iS à la Station Spatiale Internationale

Affiche du documentaire "16 levers de soleil" de Pierre-Emmanuel Le GoffPierre-Emmanuel Le Goff est le réalisateur du film documentaire « 16 levers de soleil » , produit et distribué par La Vingt-Cinquième Heure, à l’affiche depuis le 3 octobre 2018. « 16 levers de soleil » est le premier long métrage réalisé à partir de prises de vues en 6K tournées dans l’espace, grâce à la participation de Thomas Pesquet et ses équipiers pendant leur mission dans la Station Spatiale Internationale.

Après une licence de droit à l’université de Bretagne occidentale, Pierre-Emmanuel Le Goff complète son cursus en réalisation à 3iS et obtient son diplôme en 2002. Son film de fin d’études, # copie 0, co-réalisé avec Julien Roussiaux, sera sélectionné au festival international Molodist de Kiev.

Il répond à nos questions et revient avec nous sur ses choix et son parcours professionnel depuis 3iS, jusqu’à son métier de réalisateur.

Pourquoi as-tu choisi 3iS ?

J’ai choisi 3iS après avoir découvert l’institut lors de journées portes ouvertes. Les installations techniques, l’implication des étudiants dans la mise en place notamment d’un plateau direct m’avait impressionné, ainsi que le parc de matériel mis à disposition des apprentis cinéastes.

Quel souvenir gardes-tu de ton passage chez 3iS ?

Même si l’isolement de l’institut était parfois pesant, je crois qu’il a contribué à nous souder en nous concentrant sur nos projets. Je garde donc d’excellents souvenirs de ces trois années d’études. Nous étions solidaires, très impliqués et on a vécu des expériences de tournage inoubliables et tissé des amitiés sur le long terme.

Quel a été ton parcours à 3iS ?

J’ai choisi de faire une spécialisation en réalisation et me suis très vite positionné pour occuper ce poste. J’ai terminé Major de promo en 2002 et ai très vite enchaîné des premiers tournages professionnels.

Pierre-Emmanuel Le Goff à BaikonourPeux-tu nous en dire un peu plus sur ton expérience professionnelle depuis 3iS ?

Depuis ma sortie, j’ai enchaîné toutes sortes d’expériences dans l’audiovisuel et le cinéma, en gardant toujours à l’esprit de devenir réalisateur. Après des années à travailler en tant qu’assistant réalisateur, assistant décorateur et JRI, j’ai eu l’opportunité de produire un court-métrage avec Emir Kusturica, réalisé par Marie-Eve Signeyrole, une ancienne de 3iS devenue aujourd’hui metteur en scène d’opéra. J’ai pour ce film « inventé » le concept de financement participatif pour le cinéma et fait un gros buzz qui nous a permis de lever près de 100 000 euros. Par la suite, après avoir développé des projets de web-documentaires, j’ai dirigé la distribution du film Donoma de Djinn Carrénard en mettant en place une tournée de projections à l’aide d’un bus aux couleurs du film. Fort de cette expérience, j’ai ensuite créé trois sociétés : La Vingt-Cinquième Heure Production, La Vingt-Cinquième Heure distribution et Le Troisième Hémisphère, une société de postproduction. Avec ces trois entités, j’ai produit et distribué une dizaine de longs-métrages et enfin réalisé mon rêve de devenir réalisateur en accompagnant la mission de l’astronaute français Thomas Pesquet à travers 8 films différents : un film IMAX, deux films planétariums, deux documentaires TV, deux films en réalité virtuelle et un long métrage pour le cinéma. C’est ce film intitulé 16 Levers de soleil, que j’ai donc produit, réalisé et distribué, que je présente dans le cadre du Festival 50/1.

Pour aller plus loin

Découvrez la bande-annonce de 16 levers de soleil :