Focus sur le métier de Modeler 3D

Philippe Blanchet, responsable des filières Animation 2D/3D, Jeu vidéo et VFX  de 3iS a été interviewé par la rédaction du Guide des métiers du numérique, sur la fonction de Modeler 3D. Découvrez à cette occasion en détails l’un des métiers exercés par nos diplômés.

philippe blanchetQuels sont les éléments qu’un modeleur 3D peut être amené à créer ?

Les éléments produits par le modeleur 3D sont généralement appelés des « assets ». Il peut s’agir de personnages (humanoïdes, animaux…), de décors, ou d’objets, comme
les chaises, tables, canapés d’une pièce. Le modeleur 3D peut également avoir à modeler des éléments pour les effets spéciaux et pour l’interface.

 

Le travail d’un modeleur 3D est-il le même dans le jeu vidéo, l’animation, le cinéma et le design d’objets ?

Oui, puisque dans ces quatre domaines, il est amené à fabriquer des éléments en 3D : il les modélise, puis les texture.

Ensuite, les contraintes techniques ou de temps peuvent être légèrement différentes selon l’industrie.
Dans le jeu vidéo, il faut souvent utiliser du low poly pour afficher les personnages et les décors, en temps réel.

En cinéma ainsi qu’en design, il faut souvent avoir un rendu ultra-réaliste (parfois aussi en jeu), mais les temps de calcul peuvent être beaucoup plus longs, commeVisuel court métrage animation 3D en animation.

Il est alors possible de mettre beaucoup plus de détails, plus de polygones. À 3iS, nous formons plus spécifiquement à modeler pour une de ces quatre industries, selon l’option choisie par nos étudiants. Ils sortent de l’école avec une réelle expertise. Mais nous tenons aussi à ce qu’ils gardent une certaine flexibilité et une ouverture afin de travailler dans plusieurs industries.

Un modeleur 3D doit-il être un bon graphiste pour être compétent ?

À 3iS, nous pensons que oui. Nous considérons que pour être bon en 3D, il est utile de ne pas être mauvais en 2D.
En effet, avant de modéliser un élément, il faut le concevoir, le visualiser. La 2D, la connaissance des couleurs et des cadrages sont des bases nécessaires, pour ne pas dire indispensable.

Quels autres domaines est-il important de connaître ?

Nous nous efforçons, à 3iS, de donner des connaissances de base complètes Visuel Jeu vidéo 3iSen 3D ou 2D durant les trois premières années. Les deux années supplémentaires permettent de se spécialiser. Avec la 3D, nos étudiants savent modeler, texturer, rigger, animer, faire le rendu, le compositing…
Le fait de connaître l’ensemble de la chaîne leur permet d’avoir un éventail de compétences complet, d’être autonome, de pouvoir travailler avec les autres, mais aussi de choisir ce à quoi ils se destinent. Plus leur savoir est large au départ, meilleurs ils seront en tant que spécialistes.

Quels sont les débouchés pour un modeleur 3D après quelques années d’expérience ?

La 3D est de plus en plus présente et il m’est difficile de citer tous les métiers qui seront ouverts aux modeleurs 3D expérimentés.

Ce qui est certain, c’est que les débouchés sont déjà considérables et ne cessent d’augmenter.
Les industries ayant besoin d’images 3D sont de plus en plus nombreuses, les portes sont ouvertes, et c’est à chacun de décider de son orientation.

Découvrez les autres métiers accessibles après les Masters of Arts Jeu vidéo, Animation 2D/3D et VFX de 3iS