Michel Andrieu en master class à 3iS

Mercredi 17 avril, l’école reçoit Michel Andrieu à l’occasion d’un 3iS Talks spécial documentaire. Après une projection de son film « Les Révoltés », les étudiants pourront échanger avec le réalisateur.

3iS Talks spécial documentaire avec Michel Andrieu

Mercredi 17 avril, les étudiants de 3iS Paris pourront assister à la Master Class de Michel Andrieu, réalisateur du film documentaire « Les Révoltés ». Complémentaires des enseignements, les Master Class 3iS permettent aux étudiants de rencontrer des professionnels, venus partager leur expérience sur des thématiques en lien avec leurs différentes filières.

Michel Andrieu débute sa carrière au sein du collectif ARC (Atelier de Recherche Cinématographique), fondé en 1967. Composé de jeunes cinéastes militants, le groupe couvre notamment les évènements de mai 1968 et en tire plusieurs documentaires la même année : « Le Droit à la parole », « Joli Mois de mai » ou encore « CA13, Comité d’action du treizième ».

Michel Andrieu reçoit les honneurs de la profession pour son premier long-métrage « Bastien, Bastienne » en 1979. Le film fait l’ouverture de La Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes et reçoit le prix de la mise en scène au Festival de Chicago.

En 1984, il fait jouer Victoria Abril et Christophe Malavoy à l’affiche du film « Le Voyage ». La fiction est sélectionné dans la section Perspectives du cinéma français du Festival de Cannes.

Ces dernières années, Michel Andrieu retourne à son amour de jeunesse : le documentaire. Il signe en 2018 « L’île de Mai » avec Jacques Kébadian, un ancien camarade du collectif ARC.

« Les Révoltés » : retour en mai 1968

Cette année encore Michel Andrieu et Jacques Kébadian collaborent sur « Les Révoltés ». Ce documentaire de 80 minutes est composé d’archives tournées durant les évènements de mai 68. Ce soulèvement populaire est considéré comme le plus important mouvement social de l’histoire de France au XXème siècle. Durant deux mois, le pays est paralysé par les grèves. Des manifestants et un policier décèdent même durant les affrontements.

« Les Révoltés » replonge dans une époque mythique et fait revivre la colère des ouvriers, des étudiants et des jeunes opposés à la morale et au pouvoir en place.

« Le plaisir d’un documentaire formidable, la redécouverte d’un cinéma de combat » L’Obs

« Au-delà des images iconiques (…) on retrouve là une vision quotidienne de l’élan commun qui soufflait alors de la rue » Les Cahiers du Cinéma

« Les images d’il y a cinquante ans forment ainsi un film d’aujourd’hui, d’une beauté et d’une énergie toutes musicales » Télérama