L’alphabet revu par la filière Design

Les étudiants de la filière Design développent leur pratique artistique au travers d’exercices audacieux. Le dernier en date, « Un alphabet de n’importe quoi », consistait à réaliser des typographies complètes à l’aide de matériaux de récupération.

Développer sa technique et sa créativité

Les étudiants de la filière Design développent en première année des bases techniques et artistiques solides.

Au début du cursus, l’accent est aussi bien mis sur la pratique (infographie, dessin, sketching…) que sur la théorie (histoire de l’Art, sémiologie…). L’objectif étant de former de futurs acteurs du Design, en trois ou cinq ans.

À l’occasion d’un cours de graphisme, les étudiants se sont essayés à la calligraphie en volume.  Le défi était de réaliser des typographies complètes à l’aide de matériaux de récupération. Cet exercice, intitulé « Un alphabet de n’importe quoi », a réservé de nombreuses surprises.

Une dizaine de propositions

Les résultats de l’exercice de typographie se révèlent très variés. Une partie des élèves concentre ses efforts autour d’objets manufacturés : diapositives, paires de ciseaux ou encore capsules de café…

D’autres étudiants travaillent au contraire avec des éléments issus de la nature, uniques par définition.